La cryptographie en 1812.

Claude Tardif

Royal Military College of Canada
Collège militaire royal du Canada

La cryptographie, soit la science des écritures secrètes, existe depuis fort longtemps. Du temps de César, pour s'assurer de communications secrètes, il suffisait de décaler l'alphabet comme dans l'exemple suivant:

eg oguucig guv cuugb hcekng c fgetarvgt.

Puis, avec le temps, les cryptanalistes sont devenus de plus en plus habiles à déchiffrer les écritures secrètes de leurs ennemis. Conséquemment les écritures secrètes se sont perfectionnées, jusqu'au système Enigma employé par les allemands pendant la deuxième guerre mondiale.

L'ordinateur moderne permet de déchiffrer rapidement plusieurs écritures qui paraissaient indéchiffrables il y a quelques siècles, et offre ainsi à l'historien accès à de nouvelles sources. Encore faut-il avoir une idée du mode d'encryption, ou avoir accès a suffisamment de messages, ce qui n'est pas toujours le cas. Le message suivant date de la guerre de 1812 et est encrypté avec une méthode inconnue. Parviendra-t-on à le déchiffrer un jour?